IMG01535-20120825-1551.jpg

 

 

Le Musée Royal de l'Afrique centrale, chronique d'une fermeture annoncée...Une visite s'impose !

Samedi 27 octobre 2012 à 14 heures

 

 

Le musée va fermer ses portes pour une profonde rénovation des salles d’exposition. Une visite des lieux avant transformation s’impose. En tant qu’ancien symbole de la colonisation belge en Afrique, et suite aux indépendances, peu de changements ont eu lieu au musée pour réduire le discours expansionniste lancé par le roi Léopold II au XIXe siècle.

Sur quoi portera donc cette transformation ? Les symboles coloniaux (comme les statues de la rotonde, par exemple) vont-ils être relégués aux réserves ou placés dans une salle en tant que témoins du passé ? Les objets culturels seront-ils toujours présentés en tant qu’objets ethnographiques statiques ?

De nombreuses questions se posent évidemment à ce sujet car face aux nombreuses remises en questions entamées il y a déjà de nombreuses années dans d’autres musées occidentaux ainsi que dans l’étude scientifique des objets, des œuvres d’art et des cultures d’Afrique, le musée de Tervuren reste quelque peu à la traîne et n’a entamé que timidement cette voie.

Nous sommes donc curieux de voir jusqu’où ce réaménagement va présenter une vision nouvelle et, espérons-le, critique de cette partie importante du passé de la Belgique.

    

Infos pratiques : rendez-vous à 13h45 dans la Rotonde du Musée
PAF : 9 € (visite et entrée adulte pour les collections permanentes)
Inscription effective lors du paiement sur le compte : 310-1812528-72
(jusque 24h avant)


En Belgique, le musée colonial, émanation de l'Exposition coloniale de Tervuren en 1897, a pour but de faire perdurer l'entreprise coloniale au Congo et sensibiliser le public belge aux milieux naturel et culturel de ce territoire d'outre-mer. L'entreprise civilisatrice est donc valorisée et documentée auprès du peuple belge afin de solliciter son intérêt, voire sa participation.

 

 

Questions abordées lors de la visite :

Le contexte, de son absence à sa révélation ?

Pièces remarquées, pièces remarquables. Comment choisir et montrer des œuvres d’art africain ?

Les fantômes du Colonialisme. Comment le Musée présente (ou pas) l’héritage colonial belge ?

L’histoire des collections, vers une chronologie des collectes ?

 

 

 

 

 

Guide du jour :  

 

Coryse Mwape

Historienne de l’art (arts anciens d’Afrique sub-saharienne) et agrégée
Organisatrice de conférences, ateliers et visites guidées

Suite à cette visite, nous vous proposons une conférence 
« 
L’Imagerie coloniale belge » Jeudi 22 novembre 2012 à 18 heures

Retour à l'accueil