Le peintre

Le peintre allemand, Lucas Cranach l'Ancien (Kronach 1472-1553 Weimar), est accueilli à la cour de Saxe en 1505. Son séjour en ces lieux perdurera de longues années (47 ans). Et malgré son amitié avec Luther, il sut préserver sa place auprès des princes. Il ne fut d'ailleurs pas uniquement peintre à la tête d'un grand atelier - dont la production importante était quasi de série -, mais également homme politique (bourgmestre de la ville de Wittenberg), puis apothicaire de la cour, et propriétaire d'une imprimerie.

Les femmes

Cranach représenta souvent les femmes, qu'elle que soit leur nature vertueuse ou non, leur appartenance à la tradition chrétienne ou non, vêtues ou nues.
Malgré l'essor et l'expansion des canons de la Renaissance en matière de mimétisme, Cranach se rapproche plus du gothique dans sa manière de figurer le corps humain. Toutefois, il n'hésite pas à exprimer le volume, les courbes et la grâce. Même si le maintien des femmes semble ne pas être naturel, leur visage, leur posture, l'ensemble de leur corps exprime une émotion, une présence. On est là bien loin du Moyen Âge et de la stricte figuration gothique. En cela, il est renaissant, il donne à voir la femme dans sa diversité et dans toute sa beauté.

 

 

 

La femme peinte selon Lucas Cranach
La femme peinte selon Lucas Cranach
La femme peinte selon Lucas Cranach
La femme peinte selon Lucas Cranach
Retour à l'accueil