acrylique, encre et graphite sur panneau ; 2 panneaux dont un monochrome (les 2 : 289,3 X 416,6 cm) ; mai-juin 1963
acrylique, encre et graphite sur panneau ; 2 panneaux dont un monochrome (les 2 : 289,3 X 416,6 cm) ; mai-juin 1963

Andy Warhol (1928-1987) réalise une oeuvre évoquant l'actualité tragique qui remue les Etats-Unis en 1963 à partir du reportage photographique des événements de Charles Moore illustré dans le Life magazine de l'époque. L'artiste s'en inspire et crée Mustard Race Riot la même année. Une oeuvre qui se dénote de ses productions plus connues, mais où la répétition prend un ton engagé.

***

Après la Deuxième Guerre Mondiale, la configuration des villes américaines change avec l'exode rural des Afro-Américains. Cet arrivage de populations ayant démarré dans les années 1910 se poursuit jusque dans les années 1960 et, répond à une recherche de travail et de moyens de subsistance. Les tensions raciales ne datent pas de cette époque mais dans le courant des années 1950, des lois ségrégationnistes sont instaurées et accentue le climat électrique déjà bien chargé dans le pays, entre les Noirs et les Blancs. Les lois Jim Crow visent donc à séparer les uns des autres dans la société : dans l'enseignement, les emplois, les transports publics, les hôpitaux, les bibliothèques, les cimetières... Un tel contexte social instauré à l'encontre des Noirs avaient pour but de ne pas leur permettre de se mélanger aux Blancs et de vivre dans un climat de peur et de rejet permanent.

En 1954, un arrêt de la Cour Suprême, appelé Brown contre le Bureau de l'Education, est rendu en mai. Cet arrêt fait suite à un fait survenu en 1951, où Linda Brown, élève dans le Kansas (à Topeka), ne peut s'inscrire dans une école blanche proche de chez elle et, est alors forcée de s'inscrire dans une école noire plus éloignée. Son père, et d'autres parents, introduisent donc une plainte, relayée par un avocat noir, Thurgood Marshall. Après débats, la Cour Suprême adopte un arrêt suite au constat de ségrégation des Noirs en matière d'accès à l'enseignement, et que cette inégalité est anticonstitutionnelle.

Cette décision marque alors le point de départ pour les activistes des droits civils pour les Noirs aux Etats-Unis. L'Etat de l'Alabama, fort marqué par la ségrégation, est le lieu de marche pacifique et de boycotts. En 1955, Rosa Parks, femme noire de 42 ans, était arrêtée alors qu'elle refusait de céder son siège à un homme blanc dans un bus séparé de Montgomery. Cette arrestation déclencha protestations et boycotts organisés dans les réseaux de transport de la ville. Ces événements furent relayés et poursuivi pacifiquement par le révérant Martin Luther King (1929-1968), fondateur du Southern Christian Leadership Conference, organisation importante dans la lutte pour les droits civiques. Placé au-devant de cette révolution, Martin Luther King est arrêté en 1958 et mis en prison. Plus tard, en 1963, il est à nouveau arrêté et mis à l'isolement. C'est à ce moment qu'il écrit sont texte, "Letter from Birmingham Jail", mettant en lumière sa philosophie pacifiste et de désobéissance civile, inspirée de Gandhi (1869-1948).

D'autres Etats du sud des Etats-Unis furent le théâtre de protestations des Noirs vis-à-vis des lois ségrégationnistes et des violences exprimées à leur encontre.

Les réactions envers ces marches et protestations sont fortes, assassinats et manifestations contrecarrées par de violents jets d'eau sur ordres de police. Les événements de 1963 à Birmingham sont alors photographiés par Charles Moore (1931-2010) sont publiés dans le Life Magazine du 17 mai. Cette publication choque dès lors une grande partie de la population et concoure à soutenir le combat des Noirs pour accéder à leurs droits civiques.

Toutefois, les assassinats et les violences envers les actions de protestations se poursuivent et s'accélèrent. Mais les marches se poursuivent, dont celle sur Washington. C'est aussi le moment du discours de Martin Luther King, "I have a dream",

En 1964, le président L.B. Johnson signe le Civil Rights Act rendant illégal les actes de ségrégation. Cette loi devait alors être adoptée dans les différents Etats, plus difficilement dans ceux dusud bien entendu. Ainsi, Martin Luther King mène des marches afin de permettre les meilleures conditions de vote dans les Etats du sud. Mais le 7 mars 1965, "Bloody Sunday", cette marche est stoppée avec violence en Alabama.

***

"Death in America"

Alors que Warhol est connu comme artiste mettant en scène les icônes américaines de l'époque (Jacky Kennedy, Marilyn Monroe, Coca Cola...), il se penche sur l'actualité violente envers la communauté noire. Cette réflexion débute pour lui en 1962, dans une série qu'il nomme "Death and Disaster",à partir d'articles de presse. De faits divers tragiques, il s'oriente vers les faits récurrents de violence suite aux protestations des Noirs combattant pour leurs droits civiques. Frappé par les photographies de Charles Moore en 1963, il réalise Musatrd Race Riot. Cette oeuvre fut présentée à Paris en 1964.

www.walkerart.org

www.walkerart.org

Retour à l'accueil