Victor Segalen (Brest 1878-1919) fut à la fois médecin, romancier, mais aussi archéologue, sinologue et ethnographe. Il parcourut de nombreux pays, dont la Chine, la Polynésie, Djibouti.

Personnage curieux et passionnant, il rencontra Paul Claudel, Debussy, Mallarmé ...

La " Collection Coréenne" fut composée sous la direction de Victor Segalen à Pékin pour Georges Crès & Cie.

En effet, en août 1913, Georges Crès (Paris 1875-1935), éditeur autodidacte, demande à Victor Segalen de s'en occuper ; ainsi apparut une petite collection éphémère : la "Collection Coréenne", du nom choisi par Segalen. "Stèles" fut son premier ouvrage publié dans cette collection. D'autres suivirent : "Aladin ou la Lampe magique" (traduit par Mardrus), "La Connaissance de l'Est" de Paul Claudel. Ces trois ouvrags furent imprimés en 1914 sur du papier Coréen à Pékin chez Pei T'ang.

Ce personnage, intriguant à mes yeux, risque bien de me pousser à rechercher encore pus avant des lectures et objets à son sujet. Il me plaira, il me semble, à passer quelques heures en bibliothèque, absorbée par des rêveries nouvelles...

www.godts.com

"Histoire d'Aladin ou la lampe magique" (Paris, G. Crès, 1914)

"Histoire d'Aladin ou la lampe magique" (Paris, G. Crès, 1914)

Retour à l'accueil